Foire aux questions

La foire aux questions s'adresse plus particulièrement aux futurs étudiants du 1er cycle.

Admission

Suis-je admis?

Lorsque vous aurez rempli votre demande d’admission en ligne, vous recevrez immédiatement un numéro de confirmation à l’effet que votre demande a bien été reçue. Par la suite, l’Université de Montréal vous fera parvenir un numéro d’identification personnel provisoire (UNIP) ainsi que votre code permanent, à la condition que vous ayez fourni une adresse courriel avec votre demande d’admission. L’UNIP et le code permanent combiné vous permettront de faire le suivi en ligne de votre demande d’admission.

Allez sur identification.umontreal.ca.

Quelles sont mes chances d’être admis?

L’admission repose sur l’excellence du dossier scolaire. La capacité d’accueil en 1ère année est limitée et répartie selon différentes catégories, soit : 90 cégépiens, 20 universitaires et 10 adultes. Pour les cégépiens et les universitaires, l’excellence du dossier scolaire est le seul critère de sélection. La cote de rendement devrait se situer en général entre 29 (pour les cégépiens) et 30 (pour les universitaires). Il est à noter que ces chiffres sont des indicateurs et peuvent changer indépendamment de la demande chaque année. Vous ne pouvez donc tenir pour acquis que vous serez admis avec une telle note.

Consultez le site des admissions de l'UdeM.

Qu’est-ce que la cote de rendement?

La cote de rendement est une méthode de classement de l’excellence des dossiers scolaires collégiaux. La cote R est donc un système d’évaluation uniformisé des dossiers scolaires.

Combien d’étudiants sont admis chaque année au baccalauréat en criminologie?

Nous recevons en moyenne 1200 demandes et acceptons les 120 meilleurs dossiers. Vérifiez s’il vous plaît les conditions d’admissibilité sur le site des admissions de l'UdeM.

Que signifie « être sur la liste d’attente » et quelles sont mes chances d’être admis à l’École de Criminologie si je suis sur cette liste?

Suivant le score global obtenu durant la procédure d’admission, un rang vous est attribué sur la liste d’excellence de la catégorie dans laquelle vous avez été classé. Par exemple, vous êtes 35e sur la liste d’excellence de la catégorie des universitaires admissibles en année préparatoire. Il y a 30 places disponibles pour cette catégorie et les 30 premiers candidats sur la liste d’excellence recevront une offre d’admission. On vous informera alors que vous êtes 5e sur la liste d’attente. Si des candidats refusent l’offre qui leur a été faite, de nouvelles offres seront envoyées à des candidats sur la liste d’attente en tenant compte des rangs sur cette liste. Au 5e désistement, c’est à vous qu’une place sera offerte. Votre rang sur la liste d’attente des candidats de votre catégorie est de prime importance. Pour la suite, cela est fonction des désistements qui sont, à toutes fins utiles, imprévisibles.

Ma candidature n’a pas été retenue une 1re fois, puis-je la présenter une 2de fois?

Oui, à la condition que vous satisfassiez toujours aux conditions d’admissibilité, entre autres, celles relatives aux cours préalables. Votre candidature sera considérée comme une nouvelle candidature et sera étudiée selon les critères et les paramètres d’évaluation en vigueur pour l’année de cette nouvelle demande d’admission.

J’ai été admis à l’École de Criminologie, que dois-je faire maintenant?

Nous vous invitons à consulter la section vous êtes admis sur le site des admissions de l'UdeM.

Séance d’accueil! Suis-je tenu d'y participer?

Absolument, la séance d’accueil est obligatoire. On y présente les règlements de l’Université, vos droits et tant qu’étudiant, le programme et l’ordre des cours à suivre ainsi que le cheminement type pour les 3 années de baccalauréat.
On vous demande de ne pas faire de choix de cours avant d’avoir participé à cette séance d’accueil. Un choix de cours aléatoire qui ne respecte pas la structure du programme peut repousser d’un an la fin de la scolarité.

Quand aura lieu la prochaine séance d’accueil?

Le site Web de l’École de criminologie affiche la date de la prochaine séance d’accueil. Si aucune date n’est affichée, c’est qu’il est encore trop tôt. Si vous êtes admis au programme, vous recevrez une convocation par la poste.

Quelles sont les conditions d’admission au baccalauréat en criminologie?

En ce qui concerne les étudiants admis au baccalauréat, les conditions d’admission sont les suivantes :

  • détenir un diplôme d’études collégiales ou faire la preuve d’une formation scolaire équivalente (les études collégiales au Québec représentent 2 années après l’élémentaire et le secondaire);
  • avoir réussi un cours de méthodes quantitatives (ou de statistiques) de niveau collégial.
  • la cote de rendement devrait se situer en général entre 29 (pour les cégépiens) et 30 (pour les universitaires).

Quelles sont les conditions d’admission à la mineure en criminologie?

Les critères d’admission pour ce programme sont les mêmes que pour le baccalauréat et la côte R est en général de 27 et plus.

Quelles sont les conditions d’admission au baccalauréat en sécurité et études policières?

Pour être admissible à titre d’étudiant régulier, sous réserve de la qualité du dossier, le candidat doit : soit être titulaire d’un des diplômes d’études collégiales (DEC) suivants :

  • DEC en sciences humaines;
  • DEC en sciences, lettres et arts;
  • DEC en sciences de la nature;
  • DEC en histoire et civilisation, et avoir atteint l’objectif 022P (Méthodes quantitatives).

Soit être titulaire de tout autre diplôme d’études collégiales (DEC) décerné par le ministre de l’Éducation du Québec ou faire la preuve d’une formation équivalente au DEC ET avoir réussi, avant l’entrée dans le programme, un cours préalable en statistique.

Quand puis-je faire ma demande et quand pourrai-je commencer mon programme?

La demande d'admission doit être envoyée au plus tard le 1er mars pour les cégépiens et le 1er février pour les autres candidats, date limite des admissions à l’Université de Montréal pour la prochaine année, ou remplir le formulaire via Internet.

L’admission pour le baccalauréat ou la mineure ne se fait qu’au trimestre d’automne.

Je viens du cégep, quels sont les préalables pour l’admission?

Les conditions d’admission sont les suivantes :

  • détenir un diplôme d’études collégiales ou faire la preuve d’une formation scolaire équivalente (les études collégiales au Québec représentent 2 années après l’élémentaire et le secondaire);
  • avoir réussi un cours de méthodologie de niveau collégial
  • les cégépiens doivent avoir une cote de rendement d'au moins 26.

J’étudie présentement au baccalauréat en criminologie à l’Université d’Ottawa, quelle est la marche à suivre pour effectuer un transfert au bac en criminologie?

Vous devez remplir une demande d’admission; il n’y a pas de transfert automatique. À la suite de votre admission, votre dossier sera étudié et plusieurs cours pourront être crédités. Étant donné la structure différente du programme et le fait qu’il n’y a pas de DEC en Ontario, une grande partie des cours de 1ère année à Ottawa ne sont pas crédités ici.

La majeure partie des cours, de 2année sont toutefois crédités, mais chaque dossier doit être étudié individuellement. L’étudiant doit fournir les plans de cours qu’il a suivis.

Je fais une mineure en criminologie et j’aimerais connaître les préalables pour être accepté au baccalauréat?

Plusieurs choisissent de faire ce programme dans le but d’entrer par la suite au baccalauréat. Le candidat doit alors refaire une demande d’admission au baccalauréat avant le 1er février. L'admission se fait encore uniquement en fonction des résultats scolaires. Toutefois, s’il est admis, la majorité des cours lui seront crédités.

Programme, cheminement et structure

Quels programmes l’École de criminologie de l’UdeM offre-t-elle?

L’École de criminologie offre des programmes d’études de 1er cycle (baccalauréat), de 2e cycle (maîtrise) et de 3e cycle (doctorat).

Quelle est la durée du programme?

Baccalauréat en criminologie
La scolarité minimale du programme est de 6 trimestres, la scolarité maximale de 6 années.

Mineure en criminologie
La scolarité minimale du programme est de 2 trimestres, la scolarité maximale de 4 années.

Baccalauréat en sécurité et études policières
La scolarité minimale du programme est de 6 trimestres, la scolarité maximale de 6 années.Certificat en sécurité intérieure : La scolarité minimale du programme est de 2 trimestres, la scolarité maximale de 4 années.

Quelle est la structure du baccalauréat en criminologie?

L’orientation clinique comprend le segment 01 et le segment 70, avec 48 crédits obligatoires, 36 à option et 6 au choix. L’orientation Analyse et recherche clinique comprend le segment 01 et le segment 71, avec 48 crédits obligatoires, 36 à option et 6 au choix. Sauf exception autorisée, les crédits au choix ne sont pas de sigle CRI.

Quelle est la différence entre la mineure et le certificat en criminologie?

La différence entre la mineure et le certificat est que le 1er programme se donne de jour et à temps plein alors que le second se donne le soir et la fin de semaine et peut être suivi à temps partiel. Pour les 2 programmes, les cours peuvent être crédités une fois accepté au baccalauréat en criminologie.

A combien s’élèvent les droits de scolarité?

La gestion des frais de scolarité relève de la direction de l’Université de Montréal. Toute l’information est disponible sur le site du guichet étudiant.

Puis-je être inscrit à temps partiel?

Non! Les études de baccalauréat sont d’une durée de 3 ans et le régime d’étude est à plein temps.

Est-il possible d'effectuer des études à distance?

Non. L'École de criminologie ne dispense aucun cours par correspondance ou via Internet.

Je travaille durant la semaine. Est-il possible de faire des études en criminologie tout en continuant à travailler?

Les études sont très exigeantes et les lectures nombreuses. L’École de criminologie est consciente que certains étudiants ont à travailler pour subvenir à leurs besoins et il revient à l’étudiant de faire un choix optimal.

Puis-je m’inscrire à titre d’étudiant libre?

L’accès aux cours est accordé aux étudiants inscrits à l’École de criminologie. Cependant, lorsque la capacité d’accueil n’est pas atteinte, la Faculté peut admettre des étudiants libres après l’ouverture du guichet étudiant, en août et en décembre.

Je n’ai pas effectué toutes mes études antérieures en français; aurai-je un test de français à passer?

Pour être admissible, le candidat doit attester d’une connaissance de la langue française atteignant le degré que l’Université estime minimal pour s’engager dans le programme. À cette fin, il doit soit avoir réussi l’Épreuve uniforme de langue et littérature française du ministère de l’Éducation du Québec, soit obtenir un score d’au moins 605/990 au Test de français international (TFI).

Quelle est la langue d’enseignement?

L’Université de Montréal est une institution francophone. Tous les cours au baccalauréat sont dispensés en français. Le candidat doit avoir une bonne maîtrise du français. La connaissance de l’anglais n’est pas obligatoire même si elle constitue un avantage, entre autres, pour la lecture de publications.

Comment puis-je obtenir des équivalences pour des cours suivis à l’École de criminologie?

Vous devez envoyer votre demande par écrit à la technicienne à la gestion des dossiers étudiants du programme pour lequel vous faites votre demande. Il est très important d’appuyer votre demande de la description complète du cours que vous considérez comme équivalent (vous pouvez joindre une copie du plan de cours) ainsi que du relevé officiel présentant la note obtenue. Le cours ne doit pas dater de plus de 10 ans.

Perspectives professionnelles, bourses et emploi

Quelles sont les possibilités d’emploi?

Pour le volet Intervention, avec un baccalauréat, les diplômés peuvent se trouver un emploi en intervention. Toutefois, un diplôme d’études supérieures permet d’accéder à des postes parfois plus spécialisés ou de direction et à l’enseignement en tant que chargé de cours. Pour le volet Analyse il est recommandé de faire des études supérieures.

Le volet Analyse permet aux criminologues peuvent travailler dans les mêmes domaines que l’intervention en général. Nous les retrouvons en plus dans les grandes entreprises, dont les casinos, Loto-Québec, Hydro-Québec et les corps policiers. Il est important de préciser que les criminologues ne sont pas des enquêteurs et des policiers, et qu’ils ne font pas de profilage. Il est à noter que la conjoncture actuelle est favorable et que plus de 85% des diplômés en criminologie se trouvent un emploi dans leur domaine d’études.

Que peut-on faire avec un baccalauréat en criminologie?

Les secteurs dans lesquels travaillent les criminologues sont étonnamment diversifiés et nombreux :

  • prisons et pénitenciers
  • libération conditionnelle et probation
  • centres d’accueil de réadaptation et centres de protection de l’enfance et de la jeunesse
  • foyers de groupe
  • maisons de transition pour les ex-détenus
  • centres d’aide aux victimes d’actes criminels
  • ministères
  • services de police
  • municipalités.

Dans tous ces milieux, les criminologues déploient une activité aux facettes multiples : l’intervention, la gestion des programmes, l’animation, la consultation, l’analyse, la recherche, l’enseignement. Nous vous invitons à consulter le répertoire des milieux de stage pour en apprendre davantage.

 

Que peut-on faire avec un baccalauréat en sécurité et études policières?

Le criminologue spécialiste en sécurité intérieure oeuvre dans plusieurs secteurs d’activités :

Analyse et renseignement

  • La cueillette et l’analyse de données sur la criminalité et les autres conduites nuisibles, telles les statistiques et autres informations policières, gouvernementales, internationales ainsi que toute autre documentation nécessaire afin de produire différents rapports tactiques, stratégiques et d’orientation politique;
  • Les inspections de sécurité, visant à déceler et à remédier aux vulnérabilités d’installations, d'édifices, de monuments, des quartiers, de réseaux de transport, d'infrastructures, etc.;

Prévention
La surveillance physique de lieux, l’utilisation efficace des technologies de sécurité et de protection, les contrôles d’accès aux lieux protégés, la planification de systèmes intégrés de sécurité.

Gestion de crises et mesures d’urgence
Planification, gestion de risques, prévention, design de simulations, mise en place de mesures de réduction des effets de désastres et de crises diverses.

Investigation et intervention

  • filatures
  • surveillance
  • interrogatoires
  • gestion de la preuve
  • infiltrations

Les professionnels de la sécurité travaillent dans des milieux très variés mais surtout dans des institutions financières, des hôpitaux, des centres commerciaux, des écoles, des compagnies d’assurances, des sociétés de transport en commun et de casinos. Ils sont aussi en demande dans des agences gouvernementales, telles que l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC), l’administration canadienne de la sûreté du transport aérien (ACSTA), différents ministères comme ceux de la Sécurité publique du Québec et de la Sécurité publique du Canada, ainsi, bien sûr, que dans la plupart des forces policières du Canada (GRC, SQ, SPVM, etc.). Ils sont aussi souvent appelés à mettre leur expertise au service des municipalités et autres organisations préoccupées par les questions liées à la sécurité.

Quelles sont les bourses offertes par l’Université de Montréal?

Les bourses de l’Université de Montréal s’adressent à 3 types d’étudiants en particulier :

  • Aux étudiants qui achèvent leurs études de 3e cycle et qui ont épuisé les sources de financement provenant des organismes gouvernementaux.
  • Aux étudiants internationaux qui ne sont pas admissibles aux programmes de bourses des organismes gouvernementaux et qui ne reçoivent pas d’aide financière de leur pays d’origine.
  • Aux meilleurs étudiants de l’extérieur de l’Université, susceptibles de s’inscrire au 3e cycle à l’UdeM et qui pourraient être encouragés à le faire si un supplément financier était disponible. Des bourses de rédaction de mémoire et de thèse sont attribuées en automne, en hiver et en été.

Les bourses de la FESP s’adressent aux étudiants de doctorat. Elles représentent un complément de financement versé aux étudiants méritants.
Surveillez les babillards.

Consulter la section Soutien financier pour connaître l'étendue des possibilités.

Ne manquez pas également de prendre part à la rencontre d’information organisée chaque année par le Comité des bourses de l’École de criminologie. Il revient à l’étudiant de faire en sorte que ses études se fassent dans les meilleures conditions possibles.