Qu'est-ce que la criminologie?

La criminologie est l’étude pluridisciplinaire du phénomène criminel. Elle prend appui sur les sciences humaines (psychologie, sociologie, droit, etc.) pour connaître le délit, le délinquant, la victime, la criminalité et la réaction sociale face au crime.

Bien que le phénomène criminel soit connu de tous, notamment par l’entremise des médias, sa compréhension reste souvent anecdotique et fragmentaire. Le criminologue va au-delà du fait divers et aborde la question criminelle en toute rigueur, en privilégiant une approche critique. Il analyse d'abord le crime et ensuite le type d’intervention entourant celui-ci.

La criminologie est aussi une discipline appliquée. La formation que le criminologue reçoit lui permet, par exemple, de décider si une libération conditionnelle peut être accordée à un détenu ou, autre exemple, de proposer un plan d'action pour faire face à une prolifération de vols d'automobile dans tel parc de stationnement. C'est ainsi que le criminologue élabore des stratégies de prévention et de gestion du risque qui tiennent compte de la dynamique du crime et des enjeux éthiques et politiques.

Vous hésitez entre la criminologie, la psychologie, la psychoéducation et le service social?

Les principaux chapitres de la criminologie

La criminologie clinique

Description

 :

La criminologie clinique est l’étude du délinquant en tant que personne. Elle cherche à comprendre et à aider l’individu, en visant la prévention de récidive potentielle. Le diagnostic criminologique a pour but de décrire le contrevenant, d'estimer les risques de récidive puis d'élaborer un plan d'intervention approprié.

La criminologie clinique étudie aussi l'intervention : le choix d'une mesure qui soit adaptée à un type particulier de délinquant, la mise en œuvre de cette mesure et l'évaluation de son efficacité.

Les formes particulières de crime

Description

 :

Les crimes violents sont fort différents des délits contre les biens. La conduite dangereuse d'une automobile, par exemple, a peu à voir avec l'agression sexuelle, excepté que l'une et l'autre sont des transgressions du Code pénal. L'étude de la diversité de l'activité criminelle s'impose alors.

Les peines, les décisions pénales et les mesures pénales

Description

 :

Par convention, le crime est un acte punissable. Aux côtés de l'incarcération et de l'amende, on trouve aussi la surveillance dans la communauté, les travaux de nature compensatoires, le placement en centre d'accueil et l'obligation de réparer le dommage.

Comment choisit-on une mesure pénale plutôt qu'une autre? Les objectifs de la sentence peuvent être variés. Sont-ils atteints? Est-il justifié de punir les délinquants? Ce chapitre de la criminologie soulève de difficiles problèmes théoriques, philosophiques et politiques.

La victimologie

Description

 :

Cette branche de la criminologie se consacre à l'étude des caractéristiques des victimes, de l'interaction entre le criminel et sa victime et de la dynamique de la victimisation. Elle recense aussi les conséquences et l'aide fournie aux victimes, de même que les moyens de prévention.

La police

Description

 :

Les policiers ont une relation directe et immédiate avec la réalité criminelle. Ils accumulent ainsi des informations de 1res lignes sur les crimes et les victimes, tout en exerçant une influence sur la criminalité. Les criminologues pratiquent rarement le métier de policier. Ils ne s'intéressent pas moins à plusieurs facettes de la question policière.

En effet, le policier peut choisir d'arrêter ou de relâcher un voleur. S'il se sent menacé, il décidera de tirer un coup de feu ou non. Ces décisions posent le grave problème de l'exercice du pouvoir discrétionnaire, qui peut aller jusqu'à celui de donner la mort.

Les criminologues se penchent aussi sur la question de l'efficacité de la police dans la lutte contre le crime, et sur les objectifs et la mission de la police. Ils réfléchissent au rôle de la police dans la prévention du crime, à l’efficacité de la police communautaire et à la résolution stratégique des problèmes par la police (problem-oriented policing).

La sécurité privée

Description

 :

Dans les commerces et les grandes entreprises, les agences de sécurités ou services internes de sûreté sont mandatés pour prévenir le vol à l'étalage, le vol par les employés et bien d'autres délits. Les experts en sécurité privée ont développé un réel savoir-faire dans l'analyse des risques et dans la gestion de systèmes de protection intégrés. Un rapprochement entre la criminologie et la sécurité privée s'impose alors.

La prévention du crime

Description

 :

Les sociétés ne luttent pas contre le crime uniquement au moyen de mesures réactives ou répressives. Elles recourent aussi à des mesures « proactives » ou préventives. On fait obstacle au développement de tendances délinquantes en s'assurant d’abord que les jeunes à risque soient mieux encadrés.

La prévention dite situationnelle procède d'une tout autre logique. Elle repose sur le constat que les décisions des délinquants sont influencées par les circonstances immédiates. Ce type de prévention consiste à susciter des habitudes et à implanter des systèmes de protection qui réussiront à dissuader les délinquants potentiels.

Les débats en criminologie

Description

 :

La criminologie n'est pas un domaine où règne le consensus. Par exemple, certains criminologues s'efforcent de s'en tenir aux faits et s'interdisent tout jugement. D'autres pensent qu'il faut viser avant tout l'efficacité.

Certains pensent que les contrevenants sont victimes des circonstances et qu'il faut user de compassion. D'autres jugent qu'il faut imposer la mesure qui assurera la défense de la société.

Bien que la criminologie n'échappe pas à la controverse, elle reste un savoir rigoureux sur le criminel, le crime, la criminalité, les peines, la victime, la sécurité privée, la police et la prévention.

L'intervention auprès des délinquants adultes

La détention

Description

 :

Dans les milieux de détention, les criminologues ont la responsabilité d'évaluer les délinquants au début de leur séjour. Ils font un bilan de l’historique social et familial et analysent leurs conduites criminelles. L'évaluation permet d'orienter les détenus vis-à-vis les programmes appropriés, selon leurs besoins, sans pour autant menacer la sécurité publique.

Le travail du criminologue en milieu carcéral comporte aussi le soutien aux détenus. Il aide ceux-ci à purger leur peine dans une perspective de retour en société. Les criminologues auront également à évaluer la capacité du détenu à bien fonctionner au moment d'une libération éventuelle.

La libération conditionnelle et les maisons de transition

Description

 :

Les criminologues agissent aussi auprès des individus mis en liberté conditionnelle. Ils sont également présents dans les maisons de transition. Leur rôle est d'assister et de surveiller l'ex-détenu dans sa réinsertion sociale. Les criminologues doivent aussi veiller à ce qu’il se conforme aux lois et respecte ses engagements. Dans le cas contraire, les criminologues peuvent recommander des mesures, pouvant aller jusqu'à la réincarcération.

Les mesures pénales non carcérales

Description

 :

Les criminologues travaillent également auprès de contrevenants adultes condamnés à des peines autres que la détention; notamment dans le cadre de mesures probatoires ou de travaux communautaires. Ces peines sont purgées dans la communauté, mais ne sont pas moins assorties de conditions à respecter.

L'intervention auprès des jeunes

Les centres de protection de l'enfance et de la jeunesse

Description

 :

Dans les centres de protection de l'enfance et de la jeunesse, la plupart des criminologues travaillent auprès des jeunes contrevenants. Ces jeunes auront à se conformer à une ordonnance de probation décidée par le tribunal de la jeunesse. Les criminologues seront appelés à évaluer les adolescents qui font l'objet de l’une de ces mesures et à effectuer la liaison avec les services adaptés à leurs besoins.

Dans les centres de protection de l'enfance et de la jeunesse, les criminologues font aussi partie des équipes qui assurent la prise en charge des enfants. Dans un tel contexte, les criminologues peuvent être amenés à recommander au juge l'application de diverses mesures, telles que le retrait de certains droits parentaux ou un placement en centre d'accueil.

Les centres d'accueil de réadaptation

Description

 :

Un certain nombre de criminologues sont également embauchés comme éducateurs auprès des adolescents placés dans les centres d'accueil de réadaptation. Ces criminologues-éducateurs assument une présence continue auprès des jeunes dans leurs activités quotidiennes. Ces moments de vie sont utilisés pour aider les jeunes à prendre conscience de leurs difficultés, à développer des liens plus positifs avec autrui et à contrôler leurs comportements.

Les ressources communautaires

Description

 :

Les foyers de groupe et les maisons d'hébergement pour jeunes recrutent aussi des criminologues. Ces établissements se distinguent par leur insertion dans le tissu urbain et la liberté relative dont jouissent ceux qu'ils abritent. Les criminologues offrent une assistance en recherche d'emploi ou de logement, réfèrent à un thérapeute ou servent d'intermédiaire entre le jeune, sa famille ou son école. L’objectif est d'éviter de nouveaux placements, de prévenir la récidive, de favoriser l'intégration dans la société et de favoriser l’autonomie.

L'assistance aux victimes

L'assistance aux victimes

Description

 :

L'assistance aux victimes d'actes criminels a connu un essor certain au cours des 10 dernières années. Diverses ressources ont été mises en place afin de venir en aide aux victimes et à leurs proches : centres d'aide, maisons d'hébergement pour femmes et enfants victimes de violence familiale, services d'indemnisation, etc. Des criminologues œuvrent au sein de ces organismes. Ils informent, accompagnent et aident des victimes de crimes très divers : violence sexuelle, négligence des personnes âgées, violence intrafamiliale, homicide d'un proche, etc.

La prévention du crime

La prévention du crime

Description

 :

Le criminologue qui agit comme conseiller en prévention dans une municipalité, un service de police ou une école possède un rôle triple : information, animation et consultation.

Dans sa mission d'information, il diffuse des connaissances sur les risques de victimisation, les habitudes à prendre pour se protéger contre le crime, et les systèmes de sécurité.

Dans sa mission d'animateur, il organise des rencontres entre policiers, citoyens, commerçants, administrateurs et fonctionnaires afin de susciter une action concertée. Il met les citoyens en relation pour mieux développer la solidarité et la cohésion dans les quartiers.

Dans son rôle de consultant, il analyse les situations à risque et propose diverses mesures pouvant faire baisser le risque de victimisation.

L'analyse criminologique

L'analyse criminologique

Description

 :

L'analyse criminologique répond à un besoin de connaissances spécifiques et rigoureuses des problèmes et de leurs contextes afin de proposer des solutions concrètes. Celles-ci visent à réduire la fréquence d'une forme particulière de crime ou à favoriser une gestion plus saine des programmes. Parmi les projets d'analyse criminologique, notons, par exemple :

  • la fraude par carte de crédit;
  • le traitement des victimes par les avocats;
  • la surpopulation dans les prisons provinciales;
  • l'élaboration et la planification des politiques criminelles.