Maîtrise en criminologie

La criminologie est l’étude pluridisciplinaire du phénomène criminel. Elle prend appui sur les sciences humaines (psychologie, sociologie, etc.) pour connaître le délit, le délinquant, la victime, la criminalité et la réaction sociale face au crime.

Le programme de maîtrise en criminologie offre une formation avancée dans plusieurs domaines de la criminologie et est offert en trois modalités, soit:

  • Maîtrise avec mémoire
  • Maîtrise avec stage
  • Maîtrise avec travail dirigé

La maîtrise avec stage se divise à son tour en 2 options, soit:

  • Option stage Intervention criminologique
  • Option stage Analyse criminologique

La maîtrise avec travail dirigé se divise à son tour en 2 options, soit:

  • Option Sécurité intérieure
  • Option Criminalistique et information

Les étudiants qui possèdent un baccalauréat dans un domaine connexe (ex., psychologie, sociologie, droit) et qui souhaitent poursuivre une maîtrise en criminologie devront compléter une année préparatoire pour mettre à niveau leurs connaissances en criminologie. Pour obtenir plus d’information sur la demande d’admission à la maîtrise, cliquez sur ce lien. Pour obtenir plus de détails sur l'année préparatoire à la maitrise, consultez la page des Ressources et formulaires sous l'onglet Maitrise - Ressources.. Finalement, pour obtenir plus d’information sur le déroulement de la maîtrise en criminologie, consultez le Guide de l'étudiant à la maitrise disponible sur la page des ressources.

Vous trouverez ci-dessous une description détaillée des cinq options de maitrise offertes à l'École de criminologie.

Maitrise de criminologie - Option avec mémoire

L’Option avec mémoire vise à former les étudiants dans la recherche criminologique tout en leur permettant d’approfondir leurs connaissances en criminologie. Cette option offre aux étudiants un ensemble de cours et de séminaires ainsi qu'une formation avancée en recherche dans un ou plusieurs secteurs incluant, par exemple, les théories criminologiques, la criminologie psychologique, les politiques pénales, les études policières, la sécurité, la victimologie ou les crimes économiques.

Survol de la formation

Description générale des cours: l’Option avec mémoire inclut un ensemble de cours et de séminaires relatifs aux principaux champs de la criminologie. Durant leurs études, les étudiants peuvent compléter des cours avancées en méthodologie quantitative ou qualitative, psycho-criminologie, analyse criminologique, pénologie, victimologie, etc. Dépendant des besoins de formation, l’étudiant peut également compléter un cours dans une discipline complémentaire.

Recherche: la grande partie de l’option mémoire est dévouée à la recherche. Ceci inclut le cours Projet de mémoire qui vous aidera à développer les connaissances et habiletés nécessaires à la recherche dans la 1ère année d’étude. Lors de ce cours, vous finaliserez également les détails de votre projet de recherche pour votre mémoire. Normalement, le trimestre d’été de la 1ère année d’étude est consacré à la collecte de données. La deuxième année d’étude est dévouée à l’analyse des données et la rédaction du mémoire. Certains étudiants travaillent également avec leur directeur sur des recherches connexes.

Débouchés de la formation

L’Option avec mémoire de la maîtrise en criminologie est privilégiée dans plusieurs domaines qui exigent des habilités de recherche et d’analyse en plus de connaissances approfondies en criminologie. Les milieux de travail incluent par exemple les services correctionnels, les services policiers, les agences gouvernementales en justice criminelle ou en sécurité ainsi que des organismes communautaires ou paragouvernementaux. L’Option avec mémoire est également privilégiée par les étudiants qui désirent compléter un doctorat en criminologie.

Pour un portrait des débouchés, visitez l’onglet Nos diplomés.

Critères d’admission

Pour être admis à l’Option avec mémoire, il faut être titulaire d'un B. Sc. spécialisé en criminologie ou en études policières, ou d'un diplôme jugé équivalent. La moyenne minimale requise est de 3,2 sur 4,3 (ou l'équivalent). La maîtrise en criminologie étant en haute demande, la moyenne minimale ne garantit pas l’admission. Il faut également faire preuve d'une bonne connaissance du français et de l'anglais.

Faits saillants de l’Option avec mémoire

+ Spécialisation dans un ou plusieurs domaines de la criminologie

+ Formation avancée en recherche criminologique

+ Accès à un corps professoral aux multiples domaines d’expertise en criminologie, sociologie, psychologie, science politique et droit

+ Préparation pour les études doctorales en criminologie

+ Opportunités de cheminement professionnel très intéressantes et variées

Pour toute question, veuillez contacter le responsable de l'option, Jean-Pierre Guay.

Maitrise de criminologie - Option stage Intervention clinique

L’Option stage Intervention clinique de la maîtrise en criminologie a pour objectif principal le développement d’habiletés d’évaluation et d’intervention auprès de personnes judiciarisées et auprès de victimes d’actes criminels. De surcroit, ce programme propose une gamme importante de cours au sujet des facteurs explicatifs de la criminalité ainsi que sur l’impact de la victimisation criminelle.

Survol de la formation

Description générale des cours: les 45 crédits de cette option de la maîtrise en criminologie se répartissent entre des cours d’encadrement de stage (3 crédits), un stage clinique (9 crédits), un rapport de stage (18 crédits), et finalement, 15 crédits de cours. Ces 15 crédits de cours sont répartis entre des cours de méthodologie (3 crédits), de théorie (3 crédits), de concentration (6 crédits), et un cours au choix (3 crédits). Le cours au choix est généralement en lien avec le milieu de stage de l’étudiant.

Stage: un stage de 80 jours dans un milieu de la pratique criminologique est obligatoire. Lors de ce stage, l’étudiant développe des habilités cliniques relatives à l’évaluation et à l’intervention auprès de personnes judiciarisées ou de personnes victimes d’actes criminels. De plus, l’étudiant acquière une connaissance du fonctionnement du système judiciaire. Finalement, l’étudiant développe des habilités de savoir-être clinique spécifique à un contexte d’autorité.

Débouchés de la formation

Les emplois possibles pour les finissants de l’Option stage Intervention clinique sont très nombreux et diversifiés. Ils incluent notamment : les institutions carcérales provinciales et fédérales; les maisons de transition; les bureaux de libération conditionnelle; les centres jeunesse; les centres d’aide aux victimes d’acte criminels; les ressources communautaires impliquées dans la réhabilitation des personnes judiciarisées; les centres de prise en charge des personnes toxicomanes ayant des problèmes avec la justice; les organismes impliqués dans la prise en charge de personnes présentant des troubles mentaux et des comportements criminels.

Critères d’admission

L'Option stage Intervention accueille entre 10 et 12 étudiants par année. Les dossiers sont jugés sur l'excellence du dossier scolaire (un minimum de 3.2 au programme de baccalauréat est requis, mais typiquement les admis ont une moyenne de 3.7 ou plus), la pertinence de la formation académique antérieure (une formation en criminologie, psychologie, psychoéducation, travail social, sexologie ou autre formation similaire est privilégiée), l'expérience professionnelle et/ou engagement bénévole, la qualité de la lettre de motivation et des lettres de références.

Les étudiants n’ayant pas complété un stage de nature clinique lors de leur formation académique antérieure doivent effectuer un stage préparatoire dans le champ de la criminologie. Toutefois, les expériences de travail pertinentes dans le domaine peuvent être considérées. Pour les étudiants qui n'ont pas de baccalauréat en criminologie, une propédeutique d'un maximum de 30 crédits devra être effectuée.

Faits saillants de l’Option stage Intervention clinique

+ Il s’agit du programme le plus complet en criminologie clinique du Canada

+ Un stage de 80 jours dans un milieu de la pratique en criminologie

+ Des débouchés professionnels nombreux et diversifiés

+ Des cours stimulants portant sur des problèmes contemporains dans le champ de la criminologie

Pour toute question, veuillez contacter le responsable de l'option, Dianne Casoni.

Maitrise de criminologie - Option stage Analyse criminologique

L’objectif de cette formation est de développer des compétences dans la recherche-action, soit la recherche centrée sur les besoins et les attentes d’un milieu. Le projet de recherche sera donc développé en partenariat avec le milieu et un accent important sera mis sur la diffusion et le partage des connaissances avec les acteurs du milieu.

Survol de la formation

L’option Stage analyse se déroule sur deux années. La première année, l’étudiant identifie son lieu de stage et développe son projet un projet académique en partenariat avec son milieu de stage. Le stage, qui inclut la réalisation du projet de recherche, est d’une durée de 80 jours et il est effectué pendant la deuxième année.

Description générale des cours: durant leurs études, les étudiants en Option stage Analyse criminologique complètent des cours avancées en méthodologie quantitative ou qualitative et en théorie criminologique. Les étudiants complètent également des séminaires relatifs aux principaux champs de la criminologie et plus précisément, de ses intérêts de recherche. La formation est complétée par le cours Encadrement de stage en analyse. Ce cours accompagne les étudiants dans le développement de leur projet académique et dans la rétroaction de leurs stages. Ce cours met également l’accent sur l’importance de la diffusion et du partage des connaissances avec le milieu.

Recherche: l’étudiant devra produire un rapport de stage et il devra organiser une activité de diffusion de connaissance dans son milieu (dont il devra faire un compte rendu). Le rapport de stage comporte 2 volets. Le premier, le rapport d’activité et d’intégration au milieu, a pour objectif de permettre à l’étudiant de faire le point sur le déroulement de son stage. Le deuxième volet, le rapport de recherche, est un document qui expose le projet de recherche réalisé en co-construction avec le milieu. Il comprend les chapitres suivants : introduction, revue de la littérature, problématique, méthodologie, analyse, interprétation et conclusion. Le rapport doit avoir une cinquantaine de pages (excluant la liste de références, les tableaux et les annexes).

Stage: le stage dans le milieu est d’une durée de 80 jours (3 jours par semaine) et il s’étend normalement sur les deux sessions de la deuxième année.

Débouchés de la formation

Cette option vise à faire découvrir à différents milieux l’intérêt et les retombées de la recherche empirique. Elle donne l’occasion à l’étudiant de mettre en valeur sa capacité à travailler en recherche de manière autonome et pour que cela soit utile à tout milieux préoccupé par des questions qui entre dans le champ de la criminologie; soit pour des questions de prévention de la criminalité, de la bonne gestion des ressources, de l’efficacité de certaines interventions ou programme, pour la résolution de problème, etc. Ainsi, cette formation rejoint les intérêts de milieux issus tant secteur public et privé.

Critères d’admission

Les critères d’admission dans l’Option stage Analyse criminologique sont identiques à ceux pour l’Option avec mémoire. Comme toutes les autres options, une année préparatoire devra être effectué lorsque l’étudiant n’a pas complété un baccalauréat en criminologie.

Faits saillants de l’ Option stage Analyse criminologique

+ Stage dans le milieu d’une durée de 80 jours

+ Élaboration et réalisation d’un projet de recherche en étroite collaboration avec le milieu de stage

+ Accent mis sur l’implication pratique de la recherche empirique et la diffusion des connaissances

+ Maîtrise orientée vers la recherche appliquée, clinique et évaluative

Pour toute question, veuillez contacter le responsable de l'option, Frédéric Ouellet.

Maitrise de criminologie - Option Sécurité intérieure

La modalité avec travail dirigé de l'Option Sécurité intérieure vise à former des experts qui seront en mesure de faire face à la plus grande variété possible de défis que présentent l'offre et la gestion de la sécurité. Elle permettra aux étudiants de mobiliser un ensemble de connaissances pratiques en matière de protection des espaces, des personnes et de l'information, et surtout de comprendre la nature de ces problèmes.

Survol de la formation

Les 45 crédits de l'option se répartissent entre les cours de deuxième cycle (30 credits) et la rédaction d’un rapport d’étude de cas (15 credits).

Description générale des cours: les cours se divisent en cinq blocs. Le bloc de Méthodologie et d'outils d’analyse est axé sur des études de cas, réels et simulés, afin d’aiguiser le sens de l’identification, de l’analyse et de l’évaluation des menaces et vulnérabilités dans la mise en place de solutions. Le bloc des Aspects de la sécurité intérieure permet la compréhension des dimensions géopolitiques, gouvernementales et structurales de la sécurité intérieure. Il vise l’organisation de stratégies globales de sécurité, établies selon des tendances lourdes et des enjeux et problématiques auxquels font face les sociétés occidentales. Le bloc de Concentration offre à l’étudiant la possibilité d’approfondir deux problématiques spécifiques qui s’harmonisent à ses préférences. La souplesse dans le choix de cours qu'offre l’École de criminologie permettra un découpage mieux adapté aux réalités d’un environnement de travail spécifique. Le bloc des Cours au choix offre la possibilité à l’étudiant de choisir un cours de cycle supérieur en lien avec le sujet de l’étude de cas qu’il aborde. L’étudiant doit obtenir l’approbation du responsable du programme suite à la recommandation de son directeur de recherche. Finalement, le bloc d'Étude de cas permet à l’étudiant de développer son projet d’étude de cas en milieu de pratique. Il comprend le cours Projet d’étude de cas en sécurité intérieure, un cours préparatoire à l’étude de cas.

Recherche: les 15 crédits liés à la rédaction d'un rapport d'étude de cas sont attribués automatiquement suite à l'acception du travail dirigé. Ce travail dirigé est une brève recherche menée dans un milieu de pratique de la sécurité intérieure. Consistant en une étude de cas, il vise à mettre en pratique les connaissances acquises lors des cours. Il abordera un problème concret pour un milieu de pratique de la sécurité intérieure qui sera déterminé en consultation avec un professeur, qui agira également à titre de directeur du travail. Sur le principe acquis/non acquis, ce rapport sera évalué par le directeur du travail, un référent dans le milieu de pratique choisi, ainsi qu’un second professeur de l’École de criminologie.

Débouchés de la formation

Les professionnels de la sécurité, dont plusieurs sont civils, se voient confier des mandats d’évaluation, de prévention et de gestion en matière de sécurité pour divers organismes, tels que:

  • les banques
  • les compagnies d’assurances
  • les hôpitaux et écoles
  • les centres commerciaux
  • les sociétés de transport
  • les organismes policiers
  • les ministères et les administrations municipales
  • l’administration fédérale

L’expertise des diplômés de 2e cycle Option Sécurité intérieure leur permet d’être impliqués de près dans les hautes sphères décisionnelles des gouvernements et des entreprises privées et publiques. Leur esprit analytique et leurs capacités à la recherche et à l’élaboration de politiques et de programmes de sécurité intérieure constituent des atouts recherchés.

Critères d’admission

Pour les étudiants ne détenant pas un baccalauréat en sécurité et études policières de l’École de criminologie de l’Université de Montréal, certains cours obligatoires de propédeutique sont à compléter:

  • Initiation aux méthodes qualitatives ET Méthodes quantitatives
  • Justice criminelle I OU Droit pénal
  • Sécurité intérieure: nature et mission
  • Le renseignement

Si la formation préalable de l’étudiant admis n’est pas connexe à la criminologie ou aux études de sécurité, quelques cours au choix parmi les autres cours de sigle CRI ou SIP du premier cycle peuvent être exigés, pour un maximum de 15 crédits.

Faits saillants de l’Option Sécurité intérieure

+ 45 crédits (30 crédits de cours, 15 pour travail dirigé)

+ Plusieurs cours offerts entre 16h et 19h

+ Une étude de cas en milieu de pratique

+ Des débouchés professionnels dans des organismes privés et publics

+ Poursuivre ses études à la seule école de criminologie au pays offrant un programme de 2ecycle en sécurité intérieure

Pour toute question, veuillez contacter la responsable de l'option, Karine Côté-Boucher.

Maitrise en criminologie - Option Criminalistique et information

La modalité Option Criminalistique et information vise à former des experts qui seront capables d'intégrer les compétences croisées nécessaires à la pratique du renseignement, de l’analyse et de la prévention de risques criminels variés, tant dans les institutions privées que publiques, et ce, en maîtrisant deux champs d'expertise distincts mais complémentaires: la criminalistique et la criminologie. Ces experts seront en mesure de s’appuyer sur des données issues à la fois des sciences de la nature et des sciences sociales, et d'en maîtriser les outils, pour effectuer un travail d’analyse de diverses formes de criminalité.

Survol de la formation

Description générale des cours: l'Option Criminalistique et information est divisée en deux blocs soit les cours (30 crédits) et le travail dirigé (15 crédits). Les cours se divisent eux-mêmes en un bloc obligatoire (Séminaires d'intégration, Séminaires d'introduction aux sciences forensiques), un bloc de méthodologie, un bloc d'analyse du phénomène criminel composé de cours donnés à l'École de criminologie, un bloc d'analyse de la trace composé de cours donnés à l'École des sciences criminelles de l'Université de Lausanne et un bloc de cours à option.

Les étudiants doivent partir pour un trimestre à Lausanne, à l'automne de la 2e année.

Recherche: une fois le travail dirigé remis et accepté, l'étudiant se voit attribuer automatiquement 15 crédits. Ce travail dirigé intègre la criminologie et les sciences forensiques (ou criminalistique). Sur le plan de la forme, il fait entre 40 et 50 pages et doit être structuré selon les critères d'un mémoire de maîtrise, soit: une introduction; une recension des écrits; une problématique avec des objectifs clairs; une méthodologie; une présentation et une discussion des résultats et; une conclusion. À cela s'ajoute une très courte section (2 à 3 pages) qui traite plus spécifiquement de l'intégration des deux disciplines (en quoi cette intégration est porteuse d'innovation ou, plus généralement, d'un intérêt pour la recherche).

Le travail dirigé est évalué par un jury composé du directeur/de la directrice de recherche, d'un président-rapporteur membre de l'École de criminologie et d'un membre de l'École des sciences criminelles de l'Université de Lausanne. Il est noté selon l'échelle littérale en vigueur aux cycles supérieurs.

Débouchés de la formation

Les perspectives d'emploi de l'Option Criminalistique et information concernent principalement des postes d'analystes, tant au sein d'organisations policières, d'institutions publiques productrices de sécurité (Agence des services frontaliers, Autorité des marchés financiers, Sécurité publique), d'organisations parapubliques (Hydro-Québec, Loto-Québec) que d'entreprises privées (banques, entreprises pharmaceutiques).

Nous voulons former des individus capables de comprendre et de résoudre des problèmes de sécurité, ainsi que d'évaluer des programmes de prévention/action, et dont la particularité consisterait à être en mesure d'avoir recours à la fois à des outils criminologiques (provenant des sciences sociales et humaines) et à des outils criminalistiques (provenant des sciences de la nature).

Critères d’admission

L'Option Criminalistique et information s'adresse aux personnes suivantes:

  • Aux diplômés d’un baccalauréat en criminologie ou en sécurité et études policières
  • Aux détenteurs de baccalauréat en chimie, en biochimie ou en sciences biologiques, par exemple, sous réserve de suivre des cours préparatoires
  • À toute personne travaillant dans le domaine de la sécurité, la prévention et l’analyse du crime qui désire acquérir une expertise compréhensive du phénomène criminel, en intégrant connaissances criminologique et criminalistique

L'Option Criminalistique et information accueille entre 7 et 8 étudiants par année. Les dossiers sont jugés sur l'excellence du dossier scolaire (un minimum de 3.2 au programme de baccalauréat est requis, mais une note supérieure est conseillée), la pertinence de l'expérience professionnelle et des éventuels engagements bénévoles, ainsi que la qualité de la lettre de motivation.

Pour les étudiants qui n'ont pas de baccalauréat en criminologie, une propédeutique d'un maximum de 30 crédits devra être effectuée.

Faits saillants de l’Option Criminalistique et information

+ Intégration de la criminologie et des sciences forensiques (criminalistique)

+ Mobilité étudiante (un trimestre en échange à l'École des sciences criminelles de l'Université de Lausanne)

+ Dirigé vers une carrière en analyse de la criminalité, au sein d'organisations, publiques ou privées, productrices de sécurité

+ Innovation et nouvelles avenues de recherche

+ Expérience internationale

Pour toute question, veuillez contacter le responsable de l'option, David Décary-Hétu.

En résumé

  • L’une des meilleures collections de recherches en criminologie au Canada, alimentées par les bibliothèques de droit, de psychologie et de sciences humaines.
  • Un corps professoral aux multiples domaines d’expertise dont les membres sont issus de l’École de criminologie, de la Faculté de droit et du milieu professionnel.
  • Bénéficier d’un savoir dispensé par le plus important établissement de recherche et d’enseignement en criminologie de toute la francophonie.

Les étudiants qui optent pour le stage en intervention au baccalauréat ou à la maîtrise en criminologie peuvent accéder à l’Ordre des criminologues du Québec.

Des questions sur le programme?

Monique Lespérance, technicienne en gestion des dossiers étudiants: 514-343-6111, poste 40891

Jean-Pierre Guay, professeur agrégé: 514-343-7965 (Maitrise en général, Option avec mémoire)

Dianne Casoni, professeure titulaire: 514-343-2047 (option Stages en Intervention clinique)

Frédéric Ouellet, professeur adjoint: 514-343-6111, poste 3651 (option Stages en Analyse criminologiques)

Karine Côté-Boucher, professeure adjointe: 514-343-6111, poste 33110 (Option Sécurité intérieure)

David Décary-Hétu, professeur adjoint: 514-343-6111, poste 3664 (Option Criminalistique et information)