Yann-Cédric Quéro

Doctorat en criminologie, expert sénior chez SeGoStrategy

Priorisez ce que vous avez envie de faire – vous ne pouvez pas être bon à ce que vous n’avez pas envie de faire. Éclatez-vous et ne travaillez jamais par dépit !

Après avoir obtenu un Diplôme d’études universitaires générales en droit et sciences politiques, un master en sciences sociales et avoir été formateur de policiers municipaux en France, Yann-Cédric Quéro a ressenti le besoin d’affronter un nouveau défi intellectuel. C’est lors d’un voyage au Québec, au cours duquel il s’est rendu à l’Université de Montréal, qu’il a su que l’École de criminologie serait la plateforme idéale à partir de laquelle il pourrait s’épanouir et poursuivre ses intérêts académiques.

En parallèle de la production de sa thèse doctorale portant sur la gouvernance nodale de la sécurité locale, Yann-Cédric a choisi de capitaliser le riche réseau de contacts de l’École de criminologie. En effet, au cours de ses études, il a approché le Centre International pour la Prévention de la Criminalité, initiative qui l’a mené à remplir une mission internationale à l’Organisation des Nations Unies et qui lui a assuré une place sur la liste de candidats de cette organisation réputée.

C’est donc armé d’une solide formation en recherche de l’École de criminologie, d’une expérience professionnelle considérable et de son enthousiasme désarmant que Yann-Cédric est devenu expert sénior en réforme du secteur de la sécurité. Située au croisement de la sécurité et de la coopération internationale, son activité professionnelle consiste à travailler de pair avec divers gouvernements afin de favoriser le développement de leurs capacités liées aux secteurs de la police, des systèmes judiciaires et pénitentiaires et de la société civile. Concrètement, Yann-Cédric accompli trois tâches principales. Dans un premier temps, il participe à la collecte et à l’analyse de données sur la violence et la sécurité. Il a, par exemple, participé à un projet visant à évaluer la corruption au Niger ainsi qu’à un projet portant sur la victimisation en Somalie. Dans un second temps, Yann-Cédric collabore à la création d’observatoires de la sécurité – des structures permanentes en charge de la collecte et de l’analyse de données relatives à la sécurité. Finalement, il participe aussi à la réforme des institutions. Dans ce cadre, il a ainsi participé au renforcement des frontières au Cameroun.

Après plusieurs années en tant qu’expert sénior, Yann-Cédric admet sans hésitation que la formation qu’il a reçu à l’École de criminologie lui permet d’accomplir ses tâches diverses et complexes sur une base quotidienne. La méthodologie qu’il a apprise et utilisée dans le cadre de sa thèse doctorale l’aide tant dans le développement d’outils quantitatifs, tels les enquêtes de victimisation, que dans la passation d’entretiens qualitatifs. De plus, Yann-Cédric utilise encore fréquemment le cadre conceptuel sur la gouvernance de la sécurité qu’il a mis en place dans le cadre de sa thèse. Les capacités de rédaction et de synthèse lui sont aussi utiles, puisqu’elles lui fournissent une structure intellectuelle qu’il s’efforce de reproduire dans les nombreux rapports qu’il rédige.

S’il avait un conseil à donner aux étudiants de l’École de criminologie, Yann-Cédric leur dirait ceci : « Priorisez ce que vous avez envie de faire – vous ne pouvez pas être bon à ce que vous n’avez pas envie de faire. Éclatez-vous et ne travaillez jamais par dépit ! »