Passer au contenu

/ École de criminologie

Je donne

Rechercher

Experts en : Délinquance juvénile

Cournoyer, Louis-Georges

COURNOYER, Louis-Georges

Professeur agrégé

Mes recherches actuelles visent à mieux comprendre l'adéquation existant entre les caractéristiques initiales des clients, les interventions mises en place et le changement ou la récidive. Que ce soit dans une perspective plus globale par des projets de nature quantitative ou encore d'une façon plus spécifique par des projets qualitatifs (v.g.  "Les interventions qui permettent de bâtir une alliance thérapeutique avec les jeunes contrevenants"), je vise à ce que mes projets aient des retombées directes et concrètes aussi bien pour la clientèle que pour les milieux d'intervention. Certaines clientèles sont actuellement ciblées par mes projets dont celles des jeunes contrevenants membres ou non de gangs de rue ou des personnes aux prises avec une dépendance. Les déterminants du bien-être biopsychosocial des clientèles en situation ou à risque d'exclusion sociale est un autre élément touché autant par mes recherches que celles de mes étudiant(e)s.

Lire plus…

Profil complet

LAFORTUNE, Denis

Professeur titulaire

Mon programme de recherche s’organise autour de cinq volets. Je m’intéresse tout d’abord au portrait et aux trajectoires d'adolescents auteurs d’infraction, en général et auteurs d’infractions violentes et sexuelles, en particulier. Le deuxième axe de mes travaux concerne les usages de médicaments psychotropes auprès des adolescents et adultes placés en institution, ainsi que l’observance des prescriptions par les personnes concernées. La troisième partie porte sur les adultes incarcérés qui souffrent de problèmes de santé mentale, ainsi que sur les interventions réalisées auprès d’eux. Je m’intéresse aussi aux prises en charge en milieu institutionnel des troubles sévères du comportement, notamment sous l’angle de l’encadrement intensif et de l’ensemble des mesures restrictives de liberté. Enfin, plus récemment, j’ai aussi commencé à étudier la mentalisation et les stratégies de coping comme étant de possibles facteurs de modération de la relation entre la maltraitance et la manifestation de troubles du comportement.

Lire plus…

Profil complet