Passer au contenu

/ École de criminologie

Je donne

Rechercher

Expert en : Insensibilité émotionnelle

Fontaine, Nathalie

FONTAINE, Nathalie

Professeure agrégée

Disponible pour encadrer de nouveaux étudiants de maîtrise ou de doctorat pour l'année 2021-2022, en particulier un ou une étudiant-e au doctorat en recherche dans le cadre d'un nouveau projet financé par le CRSH sur les violences sexuelles et les émotions. Possibilité de soutien financier selon les projets.

Co-directrice (avec Isabelle V. Daignault) du Centre d’étude sur le développement et l’adaptation des jeunes (CEDAJ; www.cedaj.openum.ca), mes travaux de recherche portent sur le développement des troubles de comportement chez les jeunes, les facteurs de risque et de protection et les autres difficultés pouvant être associées à ces troubles au plan de la santé mentale (p. ex., dépression, problèmes de consommation). Je m’intéresse en particulier aux comportements d’insensibilité émotionnelle (p. ex., manque d’empathie, faible sentiment de culpabilité) chez les jeunes, un facteur de risque associé aux comportements antisociaux graves et persistants. J’utilise diverses méthodes de recherche, incluant l’analyse de données longitudinales et de données recueillies en laboratoire (p. ex., tâches en lien avec la reconnaissance des émotions). Mes travaux focalisent aussi sur les différences entre les filles et les garçons et sur les troubles de comportement manifestés plus particulièrement par les filles. Je m’intéresse aux applications pratiques des résultats de recherche ainsi qu’à l’implantation et l’évaluation de stratégies de prévention et d’intervention, et ce, en vue de promouvoir la santé mentale chez les jeunes. 

J'implante aussi un nouveau projet de recherche, financé par le CRSH, sur le rôle des émotions pour expliquer les liens entre l'exposition à la violence sexuelle et la santé mentale.

Mes travaux de recherche s’inscrivent au sein de l’approche de la psychopathologie développementale, qui se focalise sur les mécanismes d’adaptation et d’inadaptation. Selon cette approche, il faut voir la psychopathologie non pas comme un état stable et inchangeable, mais comme un processus marqué à la fois par une continuité et une discontinuité. Le développement des troubles de comportement et des autres problèmes de santé mentale qui sont reliés découlent de mécanismes multifactoriels, de nature probabiliste et non déterministe. Au plan pratique, mes travaux de recherche visent à favoriser l'élaboration de stratégies d'intervention ajustées aux forces et aux vulnérabilités des jeunes ayant des profils de comportement différents (p. ex., troubles de comportement avec ou sans insensibilité émotionnelle), et ce, afin de maximiser leur bon développement et leur santé mentale. 

Lire plus…

Profil complet